vendredi, avril 01, 2016

La bourgeoisie pétainiste

Pris dans un entretien de Philippe de Villiers :

************
Je vais vous dire ce que j’ai vécu : depuis 30 ans j’ai dit des choses, j’ai prévenu, et on s’est moqué de moi. Des braves gens, des bons chrétiens qui m’ont dit « oui mais, quand même, on a Giscard », « oui mais, quand même, Chirac », « oui mais, quand même, Sarkozy », et maintenant ils disent « Fillon ». Ils ne savent pas qui sont ces gens-là. Ils ont cru à Maastricht, ils ont cru au mondialisme, ils ont cru à l’européisme, bon. Et là ils croient encore, ils vont croire à Juppé. 
************

Philippe de Villiers aurait pu remonter plus haut et évoquer Pétain. Mais il est plus charitable que moi.

J'en viens à ne plus supporter cette bourgeoisie pétainiste (je me suis déjà expliqué sur cette désignation ici). J'en connais pas mal de membres, qui sont par ailleurs assez sympathiques -à condition de ne pas parler de politique.

Je pense que ces gens qui refusent toujours les solutions radicales même quand elles sont nécessaires sont les vrais meurtriers de la France, parce qu'ils la paralysent, l'oppressent, l'étouffent, l'empêchent de renverser la table (ce qui est différent de faire table rase).

De Gaulle a eu ce mérite en 1940 de comprendre que la sagesse à courte vue est parfois une folie, et que, inversement, être déraisonnable et excessif est quelquefois la voie du salut.

J'en profite pour ajouter ce passage du mêle entretien sur Jeanne d'Arc :

************
Je pense que les grandeurs d’établissement ont toujours eu un problème avec Jeanne d’Arc. Je pense qu’il y a ceux qui l’ont livrée, ceux qui l’ont condamnée, ceux qui l’ont brûlée, ceux qui ont tenté de la faire oublier. Et donc aujourd’hui encore Jeanne d’Arc pose un problème. Tout simplement parce qu’elle sort du cadre de ceux qui ne croient qu’au spirituel et du cadre de ceux qui ne croient qu’au temporel ; puisqu’elle est dans l’histoire de France le plus beau et sans doute le seul trait d’union entre le ciel et la terre ; puisqu’elle est guidée par ses voix.
************

Dédié à CL qui se reconnaîtra.

Aucun commentaire: