samedi, avril 30, 2016

Surtout, ne pas « essentialiser » !

C'est la nouvelle tarte à la crème des abrutis et des salauds : surtout, ne pas « essentialiser » ! Evidemment, cela ne concerne que les populations à emmerdes. Surtout, ne pas « essentialiser » les musulmans, les roms, etc. En revanche, il est permis, voire recommandé, d' « essentialiser » les Français : racistes, colonialistes, réactionnaires, frileux, etc.

" Surtout, ne pas « essentialiser » ! " prend donc la digne succession de " Meuh non, il n'y a pas trop d'immigrés, c'est un fantasme nauséabond, il n'y a pas plus d'immigration qu'en 1950 " puis de "Ah bin si, il y a plus d'immigrés, mais c'est trop tard, il faut vous y faire. "

L'injonction de ne pas  « essentialiser » les musulmans est particulièrement bouffone. En effet, il s'agit d'une population qui montre une remarquable constance dans les dogmes, les préceptes et les comportements à travers les siècles.

" Surtout, ne pas « essentialiser » ! " est intelligent, de cette intelligence qui fait dire que Juppé et Hollande sont intelligents, c'est-à-dire font preuve d'un goût pour les mots creux et d'une incapacité à prendre en compte le réel, qui sont très proches de la connerie à l'état pur.

La véritable intelligence, sans italique, consiste à distinguer, comme disait Montaigne, mais aussi à tirer la quintessence, comme disait Rabelais. Autrement dit, c'est un aller-retour incessant entre le raffinement et la généralisation. Si l'on ne garde que le raffinement, ce n'est pas de l'intelligence, mais du pinaillage.

Allons plus loin : les hommes d'action sont de grands « essentialisateurs ». On s'est moqué du gaullien « Fécamp, port de pêche et qui entend le rester ... ». Pourtant Malraux en a donné l'explication, à propos de Jeanne d'Arc, « aller à l'essentiel, tel est le génie de l'action depuis que le monde est monde ».

Sans « essentialisation », on est débordé par la complexité du monde, on n'agit jamais, faute d'une analyse parfaite et on procrastine dans l'espoir de cette perfection inaccessible. Il faut élaguer et simplifier pour agir.

On retombe alors sur nos pattes : pourquoi ne pas « essentialiser » les musulmans et les roms ? Parce que ceux qui énoncent cet interdit n'ont pas envie d'agir contre eux. Pourquoi les mêmes n'hésitent pas à « essentialiser » les Français ? Parce qu'ils ont envie d'agir contre eux.

Alors, n'hésitez pas à « essentialiser ». C'est la condition de l'action.


Aucun commentaire: