mardi, mai 03, 2016

« Les dépenses en faveur des réfugiés relancent l'économie » : l'effroyable cynisme de Moscovici

« Les dépenses en faveur des réfugiés relancent l'économie » : l'effroyable cynisme de Moscovici

***********
En outre, une phrase de la même interview exprime à merveille l'état d'esprit du commissaire Moscovici: «En 2017, je serai toujours un socialiste engagé, défenseur d'une gauche moderne, mais vraiment à gauche». Par delà l'idéologie, il y a le culte du je, le narcissisme absolu. Peu importe les bidonvilles, peu importe, les 22 millions de chômeurs et 84 millions de pauvres, peu importe les noyades, peu importe l'exaspération des Européens face à un tel cynisme, peu importe la montée des haines, la poussée du vote extrémiste et de la violence, peu importe le risque d'un retour en Europe des haines nationalistes, peu importe. Tout ce qui compte: moi-je, moi je suis «vraiment de gauche». Voilà. Et tout le reste, on s'en fout …
***********

Moscou-Vichy, égal à lui-même. Que dire de plus ? Il y a des gens comme ça, jamais en retard d'une saloperie, qui nous surprendraient s'il disait quelque chose de droit, d'honnête, de juste.

Aucun commentaire: