vendredi, mai 27, 2016

« Populisme » : et si on arrêtait avec les poncifs ?

« Populisme » : et si on arrêtait avec les poncifs ?

Il ne faut pas se raconter d'histoires : la prétendue peur du populisme, c'est tout simplement un mépris de classe, comme les aristos méprisaient les vilains et craignaient les émotions populaires.

Éric Zemmour : Poutine, notre mauvaise conscience

Aucun commentaire: