jeudi, mai 26, 2016

Un syndicat qui ne représente rien, pour emmerder un gouvernement qui ne représente pas grand'chose, bloque le pays qui représente tout

Ce règlement de comptes entre salopes gauchistes ne m'intéresse pas. Certains essaient de nous la jouer « second degré », il s'agirait de la lutte entre l'européiste (Valls) et le souverainiste (Martinez). Ben voyons ! Alors que ce sont tout simplement deux apparatchiks ponctionnaires, qui vivent autant l'un que l'autre du racket fiscal, qui essaient de préserver leur galette et leur pouvoir, et au diable les idées.

Les acteurs de cette mascarade tragique, Martinez, Valls et Hollande, sont également pourvus de mon mépris infini.

Pour moi, la place de ces gens, c'est « tous ensemble », comme ils disent, à Saint Laurent du Maroni, avec des chaines aux pieds, en train de casser des cailloux.




Aucun commentaire: