samedi, juin 18, 2016

Après Anna Lindh, Jo Cox ?

Le 11 septembre 2003, à trois jours du référendum suédois sur l'Euro, le porte-parole pro-Euro, Anna Lindh, est assassiné par un malade mental.

Le parallèle avec ce qui vient d'arriver à Jo Cox en Grande-Bretagne est troublant et fat naître des pensées dérangeantes.

Bien sûr, si j'avais confiance dans le caractère démocratique de nos institutions, je conclurais de suite à une malheureuse coïncidence et rien de plus. Mais voilà : je n'ai justement pas confiance. Les européistes ont prouvé trop souvent et par tant de biais qu'ils ne sont pas du tout démocrates.

Alors ? Il me reste un doute. J'ai lu Machiavel et je ne suis pas le seul.

Aucun commentaire: