samedi, juin 18, 2016

Une sorte d'appel du 18 juin

Boualem Sansal : « L'ordre islamique tente progressivement de s'installer en France »

**********
L'islamisme sait s'adapter, il se fiche de la culture du pays, il veut la détruire et imposer la sienne, et comme il a trouvé des recrues en Algérie il trouvera des recrues en France. Aujourd'hui, il les sollicite, les prie, demain il les forcera à assumer leurs devoirs de soldats du califat, et le premier de ces devoirs est de libérer l'islam de la tutelle de l'Etat mécréant qu'est la France. En Algérie, les maquis islamistes étaient pleins de jeunes qui ont été forcés de faire allégeance à l'émir de leur village, de leur quartier: c'était rejoindre le maquis ou se faire égorger ainsi que toute sa famille. S'il s'évade c'est la famille, voire tout le village, qui paie.

Derrière le terrorisme, existe-t-il un problème plus large d'islamisation de la France ?

C'est le but même de l'islam conquérant, gagner la planète, convertir toute l'humanité. Le terrorisme n'est qu'une méthode pour conquérir des territoires, soumettre leurs populations et les convertir par force, comme il l'a fait au Daech avec les communautés chrétiennes. C'est la méthode des islamistes radicaux, les djihadistes. Les islamistes modérés et les musulmans pacifiques récusent cette méthode, ils préfèrent la voie douce, la da'wa, l'invitation à écouter le message d'Allah, ou la prédication publique. Entre les deux méthodes, la conquête militaire et la da'wa, il y a tout ce que l'intelligence humaine a pu inventer pour convertir et enrôler. La France est un terrain très favorable à l'islamisation par la voie douce et par le moyen de la violence: elle est inquiète, divisée, épuisée, dégoutée. Les retours à la pratique religieuse se multiplient chez les musulmans et les conversions explosent.

Une serveuse musulmane a été giflée à Nice parce qu'elle servait de l'alcool durant le ramadan …

L'ordre islamique tente de s'installer en France, c'est un fait patent. En maints endroits, il est déjà installé. Dans un pays musulman, cette serveuse aurait été arrêtée et jetée en prison par la police. Durant le ramadan, la folie s'empare du monde musulman et fait commettre d'horribles choses. La faim et la soif ne sont pas seuls responsables, il y a que ce mois est sacré (c'est pendant le ramadan que Mahomet a reçu le coran, apporté à lui par l'archange Gabriel), les gens sont pris dans la ferveur et la bigoterie. Durant ce mois, certains imams sont littéralement enragés.

Comment les islamistes s'y prennent-ils pour accroître leur influence ?

La force des islamistes et des prédicateurs est la patience. Ils inscrivent leur action dans la durée. Une autre qualité est l'inventivité et leur capacité maîtriser les instruments à leur portée: les chaines satellitaires, Internet, les réseaux sociaux, les outils marketing, les techniques de communication, la finance islamique, le cinéma, la littérature, tout est mobilisé pour atteindre la plus grande efficacité.
**********

Je ne peux m'empêcher de penser à la phrase de Rémi Brague :  « La liberté de l’homme moderne a trop souvent la même signification que dans le cas d’un taxi. Un taxi est libre quand il possède trois caractéristiques : il est vide, il ne va nulle part (“en maraude” comme on dit) et il peut être pris d’assaut par le premier venu, qui lui demandera d’aller où il voudra. »

Les islamistes ont deux forces : la patience, comme le dit Sansal, mais aussi notre faiblesse, notre vide spirituel.

Jusqu'à récemment, je pensais que le seul moyen de remplir ce vide était le retour à notre religion traditionnelle, le christianisme, de préférence catholique. Aujourd'hui, je me demande si le choix n'est pas plus large. Discutant avec des gens attirés de manière un peu folklorique par les spiritualité asiatiques, je constate que leur tolérance à l'islam n'est pas très supérieure à la mienne.

Là où croît le péril, croît le remède. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut rester les bras croisés.

Nous avons un avantage que les populations chrétiennes islamisées de force au VIIème siècle n'avaient pas : la supériorité technologique et matérielle. Cela ne fera pas tout, mais, au moins, c'est un avantage, profitons-en. Quand nous roulerons électrique ou hydrogène, au cul des chameaux, les barbus.

On imagine mal la Chine ou la Russie regarder passivement l'islamisation de l'Europe.

Puisque nous sommes le 18 juin : cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis.




Aucun commentaire: