samedi, juin 25, 2016

Brexit : le (relatif) silence des européistes

J'ai beaucoup de mal à trouver une analyse européiste du Brexit qui ne soit pas méprisante, qui éprouve un petit malaise, un peu de retenue, à considérer que 52 % des Britanniques sont des imbéciles xénophobes.

C'est le problème des idéologues, ce sont des autistes et, quand la réalité leur explose à la gueule, ils sont tout désemparés et ne savent que se mettre en colère.

Les nationalistes comprennent bien mieux les européistes que l'inverse.

Il n'y a qu'Hubert Védrine qui a dit des choses mesurées, point trop ridicules.

Aucun commentaire: