lundi, juillet 04, 2016

Cameron, Farage, Johnson, des lâches ? Quand la critique française tourne à la schizophrénie

Cameron, Farage, Johnson, des lâches ? Quand la critique française tourne à la schizophrénie

***********
Au delà de la partialité évidente - et habituelle, s'agissant de la construction européenne - qui transpire de ces accusations sans fondement [contre Cameron, Johnson et Farage], on peut aussi voir de la schizophrénie dans l'attitude de la majorité de nos médias. Alors qu'on se plaît à fustiger - souvent à juste titre - le peu de renouvellement de la vie politique française, et qu'on dénonce ceux qui s'accrochent à leurs postes, on critique vertement ceux qui, de l'autre côté de la Manche font passer leurs idées avant leur destin personnel. A cet égard, ce référendum en a dit plus long sur l'état de notre débat public que sur celui de nos amis britanniques.
***********

Aucun commentaire: