samedi, juillet 02, 2016

Charles Gave et le Brexit

Nicolas Doze se fait atomiser, mais ce n'est qu'un journaliste. Celui qui fait vraiment pitié (si vous regardez l'émission en entier), c'est Laurent Vronsky, qui paraît plutôt un patron sympathique. Il confirme pleinement que ce que disait Von Mises (ou Schumpeter ?) qu'il faut se méfier de ce que les patrons racontent quand ils parlent d'économie, leurs compétences en micro-économie ne sont absolument pas un gage de compétences macro-économiques, bien au contraire.

Je ne suis pas toujours d'accord avec Charles Gave mais il a une grande qualité : il vit de ses analyses. S'il se trompe, il le paye.




Aucun commentaire: