samedi, juillet 02, 2016

Le référendum, solution de détresse

Ceux qui accusent le référendum de simplifier les enjeux à outrance, d'être manichéen et conflictuel ont raison.

Je préfère de très loin une démocratie représentative fonctionnelle.

Mais que faire quand elle n'est plus fonctionnelle ?

On voit bien le problème en Grande-Bretagne : il s'est trouvé une majorité d'électeurs pour voter le Brexit. Mais jamais plus d'un tiers des parlementaires n'a été en sa faveur. Et ne parlons pas de la situation bien pire de la France entre le référendum de 2005 et le lamentable re-vote parlementaire du traité de Lisbonne.

Jacques Sapir a fait un tableau édifiant :

De la haine de la démocratie dans l’UE

Le référendum est un moyen de dynamiter nos systèmes bloqués, c'est un moyen de destruction, pas de construction. Et comme toute explosion, elle provoque des dégâts collatéraux.

Mais il y a  des situations dégradées où la destruction est nécessaire afin de pouvoir reconstruire. Nous en sommes là. Il faut faire des référendums jusqu'à ce  les partis politiques explosent sous le poids du discrédit et de la non-représentativité.

Ensuite, nous pourrons reconstruire.


Mèche ... courte par toutdego

Aucun commentaire: