dimanche, août 07, 2016

France : après la troisième attaque djihadiste

France : après la troisième attaque djihadiste

************
Les islamistes regardent le paysage et ne détestent pas ce qu'ils voient.

Sur leurs sites, ils citent souvent une phrase d'Oussama Ben Laden: « Quand les gens voient un cheval fort et un cheval faible, ils veulent naturellement se rallier au cheval fort ».

Ils pensent que la France est un cheval faible et que l'islam radical peut mettre la France à genoux dans la poussière et les gravats. Le temps, semblent-ils penser, est de leur côté, mais aussi la démographie. Les Musulmans sont maintenant environ 10% de la population française; ils sont un quart des moins de 25 ans.

Ils pensent avoir gagné la bataille des idées : le nombre de Musulmans français qui veulent que la loi islamique, la charia, soit appliquée en France, augmente année après année, tout comme le nombre des Musulmans français qui approuvent le djihad violent.

De plus en plus de Français ont une aversion pour l'Islam, mais sont emplis de peur, et même les politiciens qui semblent prêts à se battre ne s'en prennent pas à l'islam.

Les islamistes semblent penser qu'aucun politicien français n'a la volonté ou la force de surmonter ce qui ressemble de plus en plus à un orage parfait.

Ils semblent penser que l'Occident est déjà vaincu et n'a pas en lui ce qui est requis pour l'emporter. Ont-ils raison ?
************





Aucun commentaire: