lundi, août 15, 2016

Le plus grand danger de l'islam, ce n'est pas le terrorisme

Grammar wreckers KNEW they would make our schools worse

Je suis d'accord avec Peter Hitchens. Le plus grand danger de l'islam, ce n'est pas le terrorisme.

Le plus grand danger de l'islam, c'est qu'il propose des repères et des comportements à notre société qui a tellement perdu ses repères et ses comportements qu'elle pourrait bien se raccrocher à ceux que lui ordonne l'islam. Et qui sont mauvais.

Je ne veux pas d'une société où on met la burqa parce qu'on en a marre du string.

Que les cathos qui poussent l'islam en croyant que cela favorise « les religions » prennent garde. Ils font une erreur d'analyse monstrueuse. L'islam qu'ils favorisent les dévorera tout entiers. Un chrétien n'en a rien à foutre « des religions », une seule religion l'intéresse, celle du Christ, et il ne trempe pas dans un machiavélisme à deux balles qui se retournera contre lui.

Je ne veux pas ni de la burqa ni du string. Ni du hallal, ni du Mac Do. Ni des écoles coraniques ni des écoles foutoirs. Ni des prières le cul en l'air, ni de l'abrutissement télévisuel.

Mais nos grands-parents vivaient une vie sans burqa, sans string, sans hallal, sans Mac Do, sans écoles coraniques, sans écoles foutoirs, sans prières le cul en l'air sans abrutissement télévisuel.

Pourquoi ne pas nous en inspirer ? Pour cela, il faut retrouver la vraie Foi, celle qui marie coeur et raison. Quand cet équilibre est réalisé, tout le reste suit.

Dans cette perspective, et pour paradoxal et douloureux que cela paraisse, le terrorisme musulman est aussi une chance : celle du sursaut, du retour à nous-mêmes.


Aucun commentaire: