samedi, août 06, 2016

Non, l'homme n'est pas un animal comme les autres

Francis Wolff: « L'homme n'est pas un animal comme les autres »

L'homme n'est pas un animal comme les autres : on n'a jamais vu un singe dessiner les figures de Lascaux ou inventer la pénicilline et la bombe atomique.

L'engouement actuel pour les animaux m'irrite et m'inquiète :

1) Il repose sur une profonde méconnaissance des animaux par les urbains. Pour eux, les animaux sont leurs animaux de compagnie, des peluches vivantes. Hé bien non, le vrai animal, naturel, dans son être, est sauvage. Le lion bouffe l'antilope et le loup croque le mouton. Ils ne sont pas gentils (ni méchants, d'ailleurs).

Ces gens là connaitraient mieux les animaux, ils sauraient pourquoi il faut les respecter, mais aussi pourquoi nous leur sommes infiniment supérieurs.

Nous avons des devoirs envers les animaux mais ils n'ont aucun droit.

2) Il y a dans cet engouement un  anti-humanisme que je ressens comme une insulte personnelle. Plus qu'un amour des animaux, qui ne sont qu'un prétexte, le moteur de cette passion est la haine des hommes. Cela s'exprime de plus en plus explicitement. Quand on traite les animaux comme des hommes, on n'est pas loin de traiter les hommes comme des animaux.

L'histoire du gorille Harambe prouve à quel point nous sommes malades de la tête : un enfant de trois ans tombe dans la fosse au gorille, on tue le gorille parce qu'on craint pour la vie de l'enfant et ... il y a une polémique sur le « meurtre » du gorille. Il faut être cinglé ! Entre la vie d'un enfant et celle d'un gorille, il ne devrait y avoir aucune hésitation de personne.

Aucun commentaire: