jeudi, septembre 08, 2016

J'en ai ma claque des bougnouleries

Vivre en France et être obligé de se demander si tel ou tel geste, telle ou telle parole, tel ou tel aliment, tel ou tel vêtement, sont susceptibles de heurter, de vexer, ou pire, les musulmans, c'est plus que je n'en puis supporter.

Les journaux sont pleins de la susceptibilité à fleur de peau, de la sensibilité de rosière, des musulmans. Mais je n'en ai rien à foutre. Je les emmerde à pied, à cheval et en voiture. S'ils sont si susceptibles, si sensibles, ils n'avaient qu'à pas mettre les pieds en France. Personne ne les a obligés à venir vivre en France et ce n'est pas ma faute (ni celle de mes ancêtres) si leurs pays sont des pays de merde où on crève de misère.

Et la susceptibilité des Français de France ? Et la sensibilité des Français de France ? Qui sont seuls légitimes d'être susceptibles et sensibles parce qu'ils sont chez eux.

J'en ai ma claque de l'inversion des valeurs : dans un monde bien fait, en ordre, et donc en paix, ce sont les indigènes qui imposent leurs normes, leurs comportements et leur mode de vie et les allogènes qui ferment leurs gueules et se soumettent ou vont voir ailleurs si j'y suis.

Si vous n'avez pas envie de manger du jambonneau en sifflant du pinard et en chantant Le p'tit vin blanc, ne restez pas en France. Il y a plein de pays au monde qui ont un mode de vie qui vous conviendra mieux.

********
Addendum : c'est dit plus élégamment.

"Affaire des shorts : «La police de la vertu islamiste impose ses normes par la violence»"

Aucun commentaire: