dimanche, octobre 30, 2016

La compétence de Trump

Cet imbécile pontifiant de Stiglitz nous dit dans les Echos, comme une évidence n'ayant même pas besoin d'être démontrée, que Trump est incompétent.

On comprend en lisant l'article que l'incompétence selon Stiglitz consiste à ne pas partager les catégories mentales et les conceptions des intellos-bobos. Encore un qui confond la vie et la politique avec un concours universitaire.

A l'aune de Stiglitz, Jules César et Alexandre le Grand étaient incompétents. Plus près de nous, il aurait douté de la compétence d'un Napoléon et De Gaulle.

Inversement, suivant ses critères, Hollande est très compétent.

Cela oblige à se poser la question de la compétence d'un président de la république, française ou américaine. Une chose est déjà sûre : la bonne réponse n'est pas celle de M. Joseph.

Même si la réponse n'est pas aisée, sachant qu'un président a autour de lui toutes les compétences qu'il lui faut, la compétence d'un président est dans la capacité à exploiter les compétences autour de lui, une vision, servie par une capacité à manier les hommes et à ne pas se laisser mener en bateau.

Dans cette optique, le récit par Alain Peyrefitte de la visite de De Gaulle au CEA est éclairante. Personne n'a jamais soupçonné Charles De Gaulle d'avoir la moindre compétence en physique nucléaire. Pourtant, après avoir écouté attentivement et posé quelques questions, il a bien cerné les problèmes et on lui doit peut-être à cette occasion le célèbre « Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Des chercheurs qui trouvent, on en cherche ». Et quelques mois plus tard, la France avait enfin la bombe H.

C'est pourquoi je ferais assez confiance à un type qui a écrit un livre intitulé L'art du deal.

Un conseil à M. Stiglitz : laissez donc faire la démocratie, le peuple a souvent plus de bon sens que les universitaires bardés de diplômes et de titres.

Aucun commentaire: