jeudi, octobre 06, 2016

Vers toujours plus de tyrannie

Au parlement, une loi partisane, retirant la protection de la loi de 1881 aux mal-pensants et aggravant les peines, est en discussion.

Elle passe dans le silence de la pseudo-opposition, suivant la logique qui veut que les lois anecdotiques soient l'objet d'une mascarade de débat féroce et que les lois essentielles passent comme une lettre à la poste, c'est normal puisque le parlement, c'est du théâtre pour amuser les imbéciles : gouvernement et opposition sont d'accord sur tout ce qui compte et mettent en scène de prétendus désaccords sur des points de détail.

Les barreaux de notre prison sont en caoutchouc mais se sont bel et bien des barreaux qui nous empêchent de sortir et même de respirer et la cellule rétrécit.



Aucun commentaire: