mercredi, novembre 09, 2016

Le nouveau président des Etats-Unis en action

Tant que la campagne électorale durait, je n’ai pas voulu vous diffuser cette video pour ne pas tomber dans le psittacisme critique des bobos. Maintenant que Trump est élu, on peut rigoler :



J'ai cru en la victoire de Trump, puis le matraquage médiatique pro-Clinton m'a paru assez puissant pour l'empêcher. Je ne cherche pas d'excuses, mais l'ampleur et la férocité de celui-ci furent inédites. Il y avait 200 journaux de grande diffusion qui soutenaient Clinton contre 6 pour Trump.

Trois liens :

D'abord, le blog de Scott Adams, à qui il faut rendre un hommage particulier. Ces analyses tout au long de la campagne furent remarquables :

Scott Adam's blog

Charles Gave :

« Les crétins surdiplômés, c’est toute cette classe politique qui a un mépris profond pour le peuple. »

Nassim Taleb :

Nassim Taleb Explains Who Just Got Buried

IYI : Intellectual Yet Idiot. Intellectuel mais idiot.

Contrairement à l'homme de la rue, qui confronte idées et réalités, l'intellectuel confronte ses idées à d'autres idées et à d'autres intellectuels. C'est ainsi que peuvent se constituer des ensembles d'idées cohérents qui n'ont plus aucun rapport avec les réalités. On appelle cela des idéologies, par exemple, l'idéologie multiculturaliste, qui n'a plus aucun rapport avec la réalité des sociétés humaines (car elle néglige cette réalité toute bête « qui se ressemble s'assemble »).

Bien sûr, les intellectuels véritablement intelligents confrontent leurs idées à la réalité, mais ils sont rares et, me semble-t-il de plus en plus rares. Nous avons plutôt à faire à des bataillons d'ânes diplômés, des demi-intellectuels qui bavassent beaucoup, savent des choses, mais ne comprennent rien (dont certains sont ministres ou plus).

Le phénomène n'est pas nouveau, il y avait les demi-habiles de Blaise pascal et, a contrario, les paysans de Montesquieu (« J'aime les paysans. Ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers »).

Là où notre époque est franchement différente, c'est en quantité : les ânes diplômés, les demi-intellectuels, sont des millions, ils envahissent, et pourrissent, tout. Ils sont favorisés par l'extension permanente de la sphère étatique.

Aucun commentaire: