mardi, janvier 03, 2017

Pêle-mêle : affaire Sauvage, délinquance et maquillage statistique, absentéisme des professeurs, Trump

Jacqueline Sauvage: paysage après la bataille. Politiques et médias ont cédé au féminisme victimaire

***********
Je disais en commençant que ce nouvel épisode du feuilleton Sauvage était révélateur des contradictions qui travaillent la société française. Une promenade attentive sur les réseaux, la lecture des commentaires sous les articles de la presse mainstream démontrent qu’une grande partie de l’opinion française n’est pas dupe. Et supporte mal la façon à la fois arrogante et désinvolte dont elle est traitée.

Ceux qui entendent briguer ses suffrages au printemps prochain seraient avisés d’en tenir compte.
***********

« Plus on s'éloigne de Paris, plus on a de vols d'automobiles »

***********
En matière d'évaluation, la France est loin d'atteindre l'expertise des pays anglo-saxons, qui utilisent la statistique territoriale au quotidien. L'outil de collecte du ministère de l'Intérieur remonte aux années 1970 dans sa conception. Son perfectionnement est lent et coûteux. Nous sommes très en retard, même par rapport à des pays comme la Colombie ou le Mexique. Ce qui leur permet de cibler leurs actions.

[…]

La France a un problème avec la transparence, et plus les années passent, plus le système devient opaque.
***********

Au delà du minable maquillage de circonstance, il y a l'idée monarchique dévoyée, plus profonde, très française, que le pays est au service de l'Etat et non l'inverse ; qu'il est donc en-dessous de la dignité de l'Etat de rendre des comptes, sauf entre gens de l'Etat. Un fonctionnaire veut bien rendre compte à un autre fonctionnaire mais certainement pas à l'homme de la rue.

Pourquoi l'absentéisme des enseignants n'est pas une fable

On sait ce qu'est aujourd'hui une institutrice (puisqu'il n'y a quasi plus d'hommes dans les écoles primaires) : une bourgeoise qui veut un salaire d'appoint tout en ayant du temps pour élever ses enfants. La vocation pour l'enseignement, dans tout ça ...

Quant aux professeurs plus qualifiés, ce n'est souvent pas loin d'être le même genre de logique. Ca dépend des matières.

Et puis il y a les parents, qui considèrent avant tout que l'école est une garderie pendant leurs heures de travail. Quand les parents protestent-ils ? Quand il y a de l'absentéisme, pas quand l'enseignement est mauvais.

Il est vrai que les parents qui se préoccupent de la qualité de l'enseignement ne protestent pas, ou alors avec leurs pieds : ils font ce qu'il faut pour que leurs enfants soient dans de bonnes écoles (dans mon entourage, j'ai recensé trois profs du public dont les enfants sont dans le privé !).

Trump, un petit blanc avec des milliards. Il ne peut pas décevoir ses électeurs.

Je me demande si l'élection de Trump n'est pas la mort de l'illusion économiste, à savoir qu'on gagne une élection avec des taux de croissance et des taux de chômage. Cela a toujours été une illusion, mais la classe jacassante maintenait ce mensonge qui l'arrangeait. Il paraît très fissuré et presque hors d'usage.






Aucun commentaire: