mardi, février 07, 2017

France : classe jacassante au volant, mort au tournant

Je suis vert de rage. Comme en 1981, la France s'apprête à rater un tournant de l'histoire.

Quel que soit l'élu en mai, il est plus que probable que la France ratera le tournant de la démondialisation (mouvement commencé par le Brexit et par Trump ou plutôt, révélé, car le commerce international diminue depuis 2008).

Examinons les candidats :

> Le Pen : si elle est élue le pays est ingouvernable faute de majorité parlementaire.

> Macron : s'il est élu, ce sera grâce à une magouille de Hollande (la grande manipulation) passible de la Haute Cour de Justice, si on respectait l'esprit de la loi plutôt que sa lettre. Macron est mondialisateur et multiculturaliste. Avec lui, la France au bord du gouffre fera un grand pas en avant.

> Fillon : « l'affaire Fillon » n'a aucune importance. Il faut une grande dose de mauvaise foi, de courte vue et manque de sens des proportions pour la traiter sur le mode hystérique en vogue (un député utilise son enveloppe parlementaire à sa convenance, la belle affaire !). En revanche, les réactions de François Fillon révèlent qu'il n'est ni un stratège ni un guerrier et qu'il n'a sans doute les bonnes conceptions politiques.

> Mélanchon, Hamon : est-ce nécessaire d'épiloguer ?

Bref, ça va mal.




Aucun commentaire: