lundi, février 06, 2017

Mes réflexions sur l'affaire Fillon

1) Peu importe qu'un politicien soit corrompu s'il mène la bonne politique. Mais l'honnêteté est un comportement non seulement moral mais intelligent : moins de vulnérabilités.

2) Comme nos politiciens sont aussi nuls les uns que les autres, on peut sélectionner le moins corrompu (contraposé du 1).

3) Le Système s'affole et prend de moins en moins la peine de dissimuler la collusion  certains réseaux politiques + une certaine presse + une certaine justice (Penelopegate : le circuit d'un complot). Il tente de voler l'élection présidentielle en France comme il a essayé de faire barrage au Brexit puis à Trump.

Ce constat rendrait plutôt optimiste vu ce qui s'est passé au Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

4) François Fillon s'est montré imprévoyant (pas de déminage), naïf (tentative d'amadouer le Système par des déclarations politiquement correctes), faible (pas de contre-offensive) et pas anti-système (déclarations anti-Trump et pro-Macron).

On attendait Terminator, on a eu Caliméro.

5) La France, à travers le naufrage de son système politique, sort encore plus affaiblie.

6) Il n'y a vraiment pas de quoi se réjouir : Fillon et Gramsci.


Aucun commentaire: