jeudi, mars 23, 2017

La bourgeoisie compradore et l'éclatement de l'Euro

L'idée que l'Euro est un boulet pour la France fait son chemin.

Mais elle se heurte à la bourgeoisie compradore (j'aime bien ce mot) qui s'inquiète pour son patrimoine parce qu'elle est bête. Les bourgeois français ne brillent pas par leur intelligence, la bourgeoisie anglais me semble plus futée.

Cette bourgeoisie s'apprête à voter Macron ou Fillon, les candidats européistes.

Mais son calcul est faux : la perte de patrimoine provoquée par l'éclatement de l'Euro, elle la paiera d'une autre manière si nous restons dans l'Euro, par l'assistanat pour toutes les victimes de l'Euro. et elle l'aura bien mérité, à cause de sa bêtise. Alors que patriote, perdue pour perdue, elle penserait à la France et choisirait l'éclatement de l'Euro.

Mais c'est cette bourgeoisie qui depuis deux siècles trahit la France  avec une régularité de métronome et toujours pour la même raison : erreur égoïste de calcul, incapacité à voir plus loin que le bout de son nez, de son portefeuille.

Pierre Gaxotte, qui n'était pas un gauchiste, répondit à un pétainiste qui lui disait suivre le maréchal aveuglément : « Aveuglément ? Bien sûr, comment pourriez vous le suivre autrement ? ».

Louis-Philippe, Pétain, Macron, la continuité dans l'erreur et la trahison.


Aucun commentaire: