dimanche, mai 21, 2017

Libéralisme et conservatisme : recherche saines lectures

La thèse à la mode chez les conservateurs français, dans le sillage des Zemmour, Michea et compagnie (dont on notera qu'une bonne part vient de la gauche) est que libéralisme économique et libéralisme moral sont liés.

Je pense que c'est faux :

1) Nous avons vécu pendant un gros siècle (à cheval sur le XIXème et le XXème) dans un régime de libéralisme économique et pourtant les moeurs étaient conservatrices. Le lien mécanique qu'on nous vend n'est donc pas si évident. On nous dit encore que c'est une question de latence, j'ai du mal à y croire. D'autant plus que la dégradation est récente (cinquante ans) et coïncide plutôt avec une étatisation des économies occidentales (montée en flèche de la part des dépenses publiques dans le PIB).

2) Nous ne vivons pas vraiment dans un régime de liberté économique, mais plutôt dans un capitalisme de connivence où l'Etat est omniprésent, à la fois pour servir les intérêts particuliers de quelques uns et pour acheter la tranquillité du peuple floué. Et la liberté des moeurs vire à la licence et semble faire partie des politiques de contrôle social étatique.

Or, je manque de base théorique, de saines lectures, pour étayer mon intuition.

J'ai lu Burke et Scruton. Mais ils sont très anglais. Le fond de leur propos repose sur une longue tradition libérale qui n'existe que chez eux.

J'ai bien compris que notion fondamentale est le tri entre les choses qui ont une valeur et celles qui ont un prix (admirable définition du cynique par Oscar Wilde, encore un Anglais : « Un cynique connaît le prix de tout et la valeur de rien »). Dès qu'on met un prix sur une chose, elle cesse d'avoir de la valeur.

J'aimerais un guide de plus conforme au génie français. Un bouquin bien charpenté, bien écrit, pas forcément récent (je soupçonne qu'il y a peut-être quelque chose chez les auteurs du XIXème). Vous avez des recommandations ?



Aucun commentaire: