jeudi, juin 01, 2017

Libéral et conservateur … et chrétien ... et alors ?

Vous connaissez mon interrogation sur la compatibilité entre libéral et conservateur.

Patrick Buisson, lui, pense (voir sa video) que le libéralisme sociétal et le libéralisme économique viennent de se réconcilier dans la personne d’Emmanuel Macron et que le conservatisme doit se construire dans l’anti-libéralisme.

Mais le rejet du libéralisme comme condition du conservatisme me gratte, tout simplement parce que le libéralisme, au sens large, fait partie de nos traditions, et c’est sans doute la plus forte, la plus spécifique. Mais j’ai la réponse près de moi : quelle philosophie libère l’homme tout en méprisant l’argent, rendant possible un libéralisme limité, raisonnable ? Bien sûr, le christianisme, notamment dans sa forme vraie, catholique.

Oui, mais je tourne en rond. On sait bien que c'est l'abandon des vertus chrétiennes qui pose problème. En résumé, pour réconcilier libéralisme et conservatisme, il faut un troisième truc au-dessus qui les transcende et, pour l'instant, à part le catholicisme, je n'ai pas trouvé quoi.

Aucun commentaire: