samedi, juillet 01, 2017

L'Eglise va-t-elle disparaître ? (JC Barreau)

Je trouve ce livre de 2013 qui traînait.

Barreau, ancien prêtre des loubards, défroqué par amour, proche de Pasqua, viré de l'Office des Migrations Internationales par Bianco, intrigue.

Il fait un diagnostic original.

Oui, l'Eglise romaine peut disparaître pour une raison simple : le manque de prêtres. Les prêtres sont absolument indispensables à cause de l'Eucharistie.

Et le manque de prêtres vient d'un cléricalisme rétrograde. Barreau rappelle, à très juste raison, que le premier anticlérical se nommait Jésus, qui n'a pas de mots assez durs pour ceux qui préfèrent la lettre de la loi à son esprit et qui « imposent des fardeaux qu'ils ne porteraient pas, même du bout des doigts ».

Le cléricalisme romain, arc-bouté sur un statut obsolète issu du concile de Trente, obsédé sexuel, fabrique des « déistes moralisants » et non plus des chrétiens.  C'est, selon Barreau, ce qui provoque la crise des vocations et la mise en danger de mort de l'Eglise.

Que propose-t-il ?

Que la prêtrise ne soit plus une vocation mais un appel. Un appel de l'évêque qui demanderait aux chrétiens les plus réputés de son diocèse s'ils veulent devenir prêtres. Deviendraient alors prêtres des hommes plus mûrs, éventuellement mariés, pères ou grand-pères, et, même (Barreau ne s'étend pas trop) des femmes.

L'idée est séduisante Je connais des diacres. Ils ont une vie professionnelle et sociale normale et je crois que c'est un plus. Je suis d'accord avec Barreau : des prêtres avec le même statut seraient un enrichissement.

Comment faire ?

Là, Barreau est net : il ne faut pas compter sur le clergé. Un concile, un synode, c'est perdu d'avance. Il faut un pape qui prenne tout le monde par surprise, comme Paul VI avec Vatican II. Jean-Paul II n'avait pas vu le problème, Benoît XVI ne voulait pas bousculer l'Eglise. Qui vivra verra.


********

Citations de Barreau hors-sujet :

Le Français peut tenir des propos racistes à l'occasion, mais quand une femme lui plaît, il ne craint pas de la prendre pour compagne quelle que soit la couleur de sa peau. C'est la vraie raison de l'hostilité des Français au "foulard islamique". Symboliquement, le "tchador" dit aux non-musulmans: "ne touchez pas à nos femmes". Cette interdiction est intolérable au Français exogame. A l'inverse, elle ne gêne en rien l'Anglo-Saxon endogame, qui ne songe absolument pas à se mettre en ménage avec la Pakistanaise - ce qui n'empêche pas certains intellectuels français de confondre son indifférence au "voile" avec de la tolérance. En réalité, elle est de nature raciste : ne songeant pas à épouser la femme voilée, l'Anglais et l'Américain se moquent pas mal de la manière dont elle est habillée


L'islam est la plus réactionnaire, la plus antidémocratique, la plus fermée aux droits de l'homme de toutes les religions.

Aucun commentaire: