lundi, octobre 09, 2017

Autant en emporte le vent

Je m’aperçois que je n’ai jamais écrit de critique de ce film.

Dans L'armée des ombres, Ventura et Meurisse sortent d'un cinéma de Londres : « Pour les Français , la guerre sera finie quand ils pourront voir ce film merveilleux ».

Ce n’est pas mon film préféré (bien entendu, pas pour les raisons idiotes qui excitent les bien-pensants).

C’est un film de producteur : l’argent dépensé se voit à l’écran mais il manque la patte artistique d’un réalisateur de talent. La première partie, la guerre civile, est bien. La deuxième partie, la reconstruction et les relations entre Rhett et Scarlett, est assez médiocre, manque de psychologie.

Alors il reste le merveilleux Technicolor.

Mais, dans le genre « film qui en jette », je préfère Lawrence d'Arabie ou Out of Africa. Je vois pourtant ce film du Vieux Sud avec plaisir.



Aucun commentaire: