lundi, octobre 30, 2017

Equatoria

Contrairement à la reprise d’Astérix, très décevante, au point qu’on se dit que la cupidité est mauvaise conseillère artistique, la reprise de Corto Maltese par deux Espagnols est une réussite.

Certes, on est loin des chefs d’œuvre du meilleur Pratt mais c’est quand même pas mal.

Aucun commentaire: