vendredi, novembre 10, 2017

A propos des actrices

Il y a des actrices que j'apprécie (souvent, elles sont mortes), mais jamais, au grand jamais, il ne me viendrait à l'idée de les prendre en exemple, de les donner en exemple, d'en faire d'une manière ou d'une autre une référence de vertu ou de moralité, ou même, tout simplement, d'écouter leur avis sur quoi que ce soit.

En gros, me direz vous, je prends les actrices pour des trainées ? Oui, sauf exceptions rares.

Comme dit Causeur :

***************
Quant au producteur de cinéma, il ne décolérait pas. « Comment des petites connes peuvent-elles aller seules la nuit dans la chambre d’un homme sans se douter de ce qui va leur arriver ? Après avoir perdu leur virginité, elles voudront retrouver leur dignité… laissez-moi rire et ne pas être dupe de ces stratagèmes infantiles. » Je lui rappelais ce que Louise Brooks m’avait confié : les filles qui veulent faire du cinéma sont soit des putes, soit des folles. Et le plus souvent les deux. Il approuva. Je me souvenais d’ailleurs de Claude Chabrol – j’étais alors critique de cinéma – me montrant des centaines de photos de femmes nues lui proposant de tourner dans ses films. Au dos, il y avait leur nom et leur numéro de téléphone. Généreux, il m’avait dit : « Prends celles qui te plaisent ! ».
***************

Je ne me souviens plus quel réalisateur ou producteur disait : « Les actrices travaillent autant couchées que debout ».

Et un mien collègue remarque avec bon sens : « Si ce n'est pas pour coucher avec des actrices, à quoi ça sert de s'emmerder à être producteur ? ».

Mais, bon, nous vivons dans un monde tellement avili qu'on demande leur avis aux actrices plutôt qu'aux femmes honorables et, comble de la bêtise, on fait mine d'en tenir compte.


Aucun commentaire: