vendredi, novembre 03, 2017

Syndrome de la France folle : marche blanche pour Alexia

Mort d'Alexia Daval : une marche blanche organisée dimanche

On leur assassine leur fille, leur épouse, et ils organisent une marche blanche ? Encore cinq minutes et ils ajouteront « Vous n'aurez pas ma haine » ? Ils font pitié et, en même temps, ils suscitent une grande colère.

Ce phénomène des marches blanches comme manifestions d'impuissance et d'apathie a été analysé dès son apparition, au moment de l'affaire Dutroux. Cela n'a cessé de s'aggraver.

J'ai envie de leur dire : « Marcher ? C'est tout ce que vous leur faites, aux assassins ? ».

Pour notre pays, c'est, au sens le plus fort, dramatique. Des gens qui se contentent de marcher quand on assassine leur fille, que ferait-il si le pays était envahi (d'ailleurs, il l'est) ? Réponse facile : rien.

Aucun commentaire: