samedi, février 17, 2018

Jawad le révélateur

Jawad Bendaoud ou l'ère du vide

***************
Durant les audiences, Jawad Bendaoud se montrera profondément insensible au sort des 400 blessés et 130 tués durant ce vendredi sanglant. « Moi je suis comme le gars de l'imprimerie dans laquelle les frères Kouachi se sont planqués, j'ai pas choisi », ose-t-il. Ou encore: « Je voulais monter un nouveau point de vente de cocaïne, mais maintenant personne ne voudra s'associer avec moi. » Des «punchlines» involontairement comiques, mais qui font rire jaune. Et qui révèlent un nihilisme et un relativisme effrayant. Si l'absence de tout sens moral, l'indigence intellectuelle et l'indifférence complète à l'égard de l'Autre étaient punissables par la loi, Jawad Bendaoud aurait mérité la perpétuité.

« Ces gosses n'ont aucune empathie. Ils sont tous soudés par l'obsession morbide du tout, tout de suite », écrivait Morgan Sportès à propos du « gang des barbares » dans son livre consacré à l'affaire Ilan Halimi. Après la lecture de cette œuvre, Simon Leys, qui fut l'un des premiers intellectuels à dénoncer la Révolution culturelle chinoise, s'interrogea: « Existe-t-il encore une civilisation européenne ? » Bendaoud est le visage de la désintégration de certaines banlieues. Le pantin déculturé de l'ère du vide. L'enfant du consumérisme et de la téléréalité. Sur Twitter et Facebook, sa vidéo filmée par BFMTV, juste avant son interpellation, en a fait, pour un instant, la nouvelle star. Pour la justice, c'est un délinquant, pas un terroriste. Certes. Mais, comme les tueurs du 13 novembre se sont installés chez Jawad, c'est sur un terreau favorable, celui de notre néant culturel et moral, que s'installe l'idéologie islamiste.
***************

A la question de Simon Leys « Existe-t-il encore une civilisation européenne ? », nous connaissons aujourd'hui la réponse : non.

Parce que la civilisation est ce qui se transmet et que nous n'avons rien transmis à la génération suivante. Il existe encore des hommes porteurs de la culture européenne, mais ils sont isolés, atomisés. Précisément, ils ne font plus une civilisation.

Enfin, ceux qui appellent à une modernisation de l'islam, ou plutôt à une post-modernisation de l'islam, sont des crétins et des fous. L'islam post-moderne existe déjà : c'est l'islamisme djihadiste. La dernière phrase de l'article l'explique très bien.





Aucun commentaire: