mardi, mars 06, 2018

Européisme : l'erreur des mous

L’effarant aveuglement de « l’Europe d’en haut » (élections italiennes)

Il ne s'agit pas d'aveuglement mais de fanatisme. Ils voient comme tout le monde mais décident de continuer comme s'ils ne voyaient pas.

Les anti-européistes mous comme Maxime Tandonnet ne comprennent rien à l'européisme. Ils se laissent tromper par les apparences, comme si des technocrates propres sur eux ne pouvaient pas être des fanatiques. Comme si le nazisme et le communisme n'avaient pas fonctionné grâce à des armées de bureaucrates propres sur eux.

Les Tandonnet se laissent peut-être tromper parce qu'ils ont beaucoup en commun avec eux.

L'analyse de Charles Gave est beaucoup plus exacte, même si je ne crois pas à sa conclusion optimiste :

Brexit : Les choses sérieuses commencent






Aucun commentaire: