lundi, mars 26, 2018

Le poisson pourrit par la tête : l'évêque de Carcassonne en action

A Trèbes, chrétiens et musulmans se sont recueillis côte à côte

***********
Des représentants de la communauté musulmane, qui ont tenu à s'associer à l'hommage aux victimes, s'engouffrent dans l'église, le visage marqué. «Votre présence nous dit que les fauteurs de haine ne gagneront pas», leur dit l'évêque de Carcassonne et Narbonne, Mgr Alain Planet, durant la messe.

«La communauté (musulmane a été) poignardée, l'islam lui-même (a été) poignardé par des gens qui utilisent des symboles chers à nos coeurs. "Allah Akbar", c'est un symbole d'adoration de Dieu, ça veut dire Dieu est plus grand que la haine», a insisté l'imam de la mosquée du Viguier de Carcassonne, Mohamed Belmihoub, en sortant de l'église.
***********

On dira probablement que « ce geste rencontre l'incompréhension chez certains arriérés » ou quelque chose de ce genre. Mais non, au contraire, il est très bien compris et pris pour ce qu'il est : une trahison. Trahison de la foi. Pour cet évêque, l'Eglise n'est qu'une ONG vaguement déiste. Trahison de la nation, car il présente ceux qui posent problème comme des éléments de la solution.




Aucun commentaire: