lundi, mars 12, 2018

Réchauffisme : un début de réponse

Mes fidèles lecteurs le savent, je ne considère plus depuis longtemps le réchauffisme comme un problème scientifique (la climatologie est embringuée dans des impasses théoriques et plombée par un contexte et progresse très peu. De toute façon, il est déjà certain que les mécanismes de réchauffement par l'intermédiaire du gaz carbonique qu'on nous décrit sont crétins) mais sociologique et politique.

Or, sur ce terrain, je viens de découvrir un ouvrage intéressant :

GLOBAL WARMING. A case study in groupthink. How science can shed new light on the most important ‘non-debate’ of our time.

En 2010, je pensais que le réchauffisme était agonisant, faute de crédibilité scientifique. Je m'aperçois que cela ne compte pas.

Aucun commentaire: