dimanche, avril 01, 2018

Les traitres

Je me suis longtemps demandé comment il se pouvait que nos gouvernants fassent depuis quarante ans une politique si nocive pour la France. Lâcheté ? Incompétence ? Ignorance ? Egoïsme ?

Le rasoir d'Ockham, qui veut qu'on se débarrasse des hypothèses superflues, m'amène aujourd'hui à une réponse simple : la trahison.

Ceux qui nous gouvernent détestent la France et les Français, telle qu'elle existe, tels qu'ils sont. C'est d'ailleurs pourquoi ils invoquent si souvent des abstractions et remplacent la France par « la république ».

J'ai longtemps cru (c'est la rubrique Trahison de la classe dirigeante de ce blog) que cette trahison était négative, en creux, manque de fidélité, manque de patriotisme, manque d'intelligence. Mais non, je crois désormais qu'il y a un noyau dur de traitres positifs, qui font ce qu'ils font en toute conscience.

Mon diagnostic est qu'ils trahissent consciemment, quitte à s'inventer, comme tous les vrais salauds, d'excellentes raisons pour cela.

Les traitres

A cet égard, le petit-bourgeois amiénois, blanc-bec narcissique à la folie, qui fait fonction de président de la république, est éclairant : il exprime son mépris de la France et des Français avec une franchise proche du foutage de gueule.

Je ne sais pas si cette histoire de Castaner riant pendant l'hommage au colonel Beltrame est véridique. Mais, comme disent les Italiens, si ce n'est pas vrai, c'est bien trouvé. Personne, à part les macronistes les plus naïfs, n'a de mal à le croire. Paraît-il que Mélenchon, qui est un sale con mais pas idiot, a réprimandé deux de ses voisines marcheuses un peu trop enjouées.

Mais c'est pareil de tout coté : quand NKM quitte la politique, elle ne va pas à Montluçon mais à New-York. Un fils Sarkozy est passé dans un lycée militaire américain (un fils de président français dans un lycée militaire américain ! Clemenceau et De Gaulle doivent faire le tourne-broche dans leur tombe). Et n'épiloguons pas sur Wauqiez, qui a mangé à tous les rateliers et dont je suis certain qu'il vendrait père, mère et la France pour un poste.

Ensuite, le noyau dur des traitres entraine derrière lui une masse molle de pas franchement traitres mais pas franchement patriotes non plus.




Aucun commentaire: