samedi, mars 31, 2018

Lindsay Sheperd

Lindsay Sheperd, ça vous dit quelque chose ? Sinon, allez voir à ce lien.

La demoiselle ne se laisse pas démonter, elle ne perd pas le nord. Je l'avoue, elle m'épate :

D'Amato: Lindsay Shepherd is bitter medicine for Laurier. Grad student is roiling the campus as she tests its commitment to free speech, Luisa D’Amato writes.

Lindsay Shepherd has emerged as a kind of cosmic revenge on Wilfrid Laurier University.

Je n'ignore pas que c'est aussi une excellente stratégie personnelle, à la Trump (ce n'est pas par hasard une spécialiste des médias).

Plutôt que de se montrer discrète et de voir sa carrière ruinée par sa réputation d'hostilité au sectarisme gauchiste (car une telle réputation ruine aujourd'hui une carrière universitaire. C'est un drame), elle en rajoute de façon à ce que, exposée en pleine lumière, elle ne puisse être victime de coups en douce comme savent si bien faire les vertueux gauchistes.

Aucun commentaire: