vendredi, juin 01, 2018

Euro-tyrannie : les Italiens ont baissé leur froc ... pour cette fois.

Ca y est les Italiens ont cédé. Le nouveau gouvernement Conte a atténué ses éléments les plus anti-Euro. Il a donc reconnu la légitimité de l'européisme. Entre la vérité et l'erreur, il n'y a pas de troisième voie (leçon de Soljenitsyne : un compromis avec le mensonge est toujours une compromission). Il est foutu.

Il y a toujours cela de gagné : l'idée que l'UE est une tyrannie est de plus en plus évidente.

Mais il y aura d'autres manches, jusqu'à ce que, à la fin, l'européisme s'écroule, comme l'URSS.

Aucun commentaire: