mercredi, août 29, 2018

Bourgeoisie française : Asselineau rêve

Ca fait plusieurs videos où je vois François Asselineau mettre en garde les bourgeois français.

Macron est un adolescent attardé. Il nous fait une crise d’adolescence permanente. Il veut détruire tout ce qui s’est fait avant lui, spécialement la bourgeoisie (sûrement un vieux compte à régler avec la bourgeoisie amiénoise). C’est d’ailleurs cet appétit de destruction qui l’a fait sélectionner comme marionnette par la coterie mondialiste. Elle ne veut que des individus atomisés, déliés de tout héritage, assujettis à un Etat dominateur (voir l’excellente chronique sur « l’exemple scandinave » de Peter Hitchens) et à qui il ne reste plus comme raison de vivre que la consommation compulsive.

Le discours sur « la start up nation » (qui suppose que la France part de zéro !) habille cette envie de destruction.

Dans ce cadre, la destruction de ce qui structure la société civile française est au programme. A commencer par la bourgeoisie et ses professions réglementées (notaires, huissiers, médecins, petits maires etc.).

Asselineau lance donc un avertissement aux bourgeois français : « Faites très attention à ce que vous votez ». Sous-entendu : « C’est après vous que Macron en a, ne soyez pas assez bêtes pour voter pour lui ».

Asselineau rêve tout debout s’il espère être entendu : la bourgeoisie française est parmi les plus stupides du monde. Dès qu’il y a une connerie à faire, elle tombe dedans à pieds joints. Louis-Philippe, Napoléon III : chaque fois qu’un bloc bourgeois a eu le pouvoir, ça s’est mal terminé. Aucune vision collective, aucune fierté nationale : plutôt disparaître demain pourvu qu’aujourd’hui rien ne change à ma petite vie.

L'existence de ce bloc bourgeois conditionne notre avenir : le vrai changement viendra de l’extérieur, probablement dans la catastrophe nationale, ou ne viendra pas.

Aucun commentaire: