dimanche, août 12, 2018

La rive gauche du Rhin

L'annexion de la rive gauche du Rhin (annexion de la Rhénanie, du Luxembourg et de la Belgique) est un vieux fantasme français .

Depuis longtemps, ceux qui regardent la carte (beaucoup moins nombreux de nos jours) sont travaillés par l'incomplétude de nos « frontières naturelles » au nord-est. Ces plaines du nord couloir d'invasion. Nous serions tellement mieux si le Rhin était notre frontière de la Suisse à la mer du Nord.

De Gaulle y fait une allusion dans un de ses bouquins d'avant-guerre. Et Zemmour aussi dans un livre plus récent.


Vous me direz que c'est de l'histoire ancienne. Aujourd'hui, l'invasion vient du sud, les bateaux d''ONG ont remplacé les panzers et les mamys sans-frontiéristes les collabos.

C'est vrai. Mais depuis soixante-dix ans, l'histoire européenne est figée. Il se pourrait qu'elle se remette un jour en marche (peu probable, vu notre démographie, ou alors nous ne serons plus les maitres) et nous reparlerons peut-être de frontière naturelles.

Pourquoi je vous en parle ? Parce que je suis en train de lire le livre passionnant de Soutou sur la guerre froide de la France et que cette annexion de la Rhénanie était encore étudiée par le Quai d'Orsay en 1944.

Aucun commentaire: