jeudi, août 30, 2018

Quand le vice est aux commandes, le résultat ne peut être bon

Douglas Murray : « Sur les migrants, que cela plaise ou non, l'Italie sera un test »

************
De façon générale, nous tous, en Europe, attendrons que la situation [des flux migratoires] empire, tout en prétendant que tout va bien et en essayant de faire taire toute personne qui dit le contraire. Un jour, ce ne sera plus dissimulable. Et nous allons paniquer.
************

Notre problème de fond est que notre classe dirigeante, à commencer par les medias, est composée de vicieux, de gens profondément malades dans leur tête, avec les mauvaises références, les mauvaises idées, les mauvais comportements. Ils ont une préférence pathologique et suicidaire pour un Autre abstrait que Jean Raspail baptisait Big Other (mais ne tolèrent absolument les vraies différences concrètes dans les peuples autochtones), Emmanuel Macron, Angela Merkel et le pape François en sont des exemples typiques.

Ce suicide de l'Europe de l'ouest par l'abstraction et par le mépris des réalités (les nations, le peuples, l'ami, l'ennemi, l'étranger ...) semble inexorable. Il paraît impossible d'éviter une phase de grande violence, qu'elle soit la révolte des peuples européens ou la soumission de ceux-ci à l'islam.

Et comme il n'y a pas de justice en ce monde, les responsables de ce chaos mourront tranquillement dans leur lit.







Aucun commentaire: