mardi, novembre 13, 2018

France-Serbie : cent ans d’amitié piétinés par Macron

Décidément, le 11 novembre, ce n'était pas son jour, au Macron :

France-Serbie : cent ans d’amitié piétinés par Macron

Commémoration du 11 novembre : la Serbie injustement humiliée

*************
« On a merdé ». La formule émane d'un membre haut placé du service du protocole de l'Élysée

[…]

Le 6 décembre, Emmanuel Macron doit se rendre à Belgrade. Son homologue a promis un accueil « grandiose », histoire de lui faire comprendre que du côté serbe, quand il s'agit d'honorer l'amitié forgée dans le sang entre nos deux pays, on évite de « merder ». Cette fois, c'est la France qui risque de se sentir humiliée.
*************

« On a merdé ». Bien piètre excuse pour ignorer ce qu'un écolier de 6ème savait il y a quarante ans (aujourd'hui, les écoliers ne savent plus rien, mais c'est une autre histoire). Et Macron ? Qu'est-ce qu'il sait ? Bon d'accord, pour lui, la France n'existe pas, alors la Serbie ...

Là encore, le minus de l'Elysée est le digne successeur de François Hollande, qui avait oublié d'envoyer un ministre aux obsèques de Roland de la Poype, juste Compagnon de la Libération, Grand-Croix de la Légion d'Honneur, Héros de l'Union Soviétique, c'est-à-dire dans l'échelle des valeurs de la hollando-macronie, quelques crans en-dessous de Cyril Hanouna.



Allez, consolation, j'avais prévu toutes ces conneries (ce billet date de 2013) :

Frappe préventive sur les commémorations de 2014

En fait, cela ne me console de rien.

J'ai honte.

Aucun commentaire: