jeudi, janvier 17, 2019

« Macron : et si la crise était une chance ? »

Le titre de ce billet provient d’un article des Échos que je ne peux vous transmettre pour des raisons techniques.

Tout ce qui ne tue pas endurci. C’est valable aussi pour Macron.

S’il arrive à traverser la crise des Gilets jaunes sans être défait politiquement, il aura réussi à :

> identifier ses ennemis au point de les ficher.

> identifier des points sensibles à contourner pour continuer sa politique anti-nationale.

> déprimer profondément et pour longtemps ses ennemis.

> élever le niveau de répression considéré comme tolérable.

> resserrer les rangs de ses partisans, y compris les médias.


Aucun commentaire: