dimanche, février 03, 2019

La France politique dans les choux

Acte XII des Gilets jaunes : le Grand Débat ne parvient pas à réduire la fracture entredeux France

L’article de Boutin nous explique à quel point Macron est une impasse.

A ce sujet, je suis vraiment très très très curieux des explications des imbéciles qui disent avoir voté Macron pour éviter Le Pen.

En quoi une Le Pen de cohabitation (elle n’aurait jamais eu une majorité parlementaire) aurait été pire que le Macron que nous avons aujourd’hui (qui était prévisible et prévu - je rappelle que Hollande avait dit « Macron, c’est moi en mieux », c’est-à-dire en pire, et Valls « Il n’a aucun frein intérieur ») ?

Je ramasse les copies dans 2h. Je me marre déjà rien que d’y penser. (Bien sûr, dans un but pédagogique : je crois, naïf que je suis, que les gens sont capables d’apprendre de leurs erreurs. Je me demande si je ne fais pas moi-même une erreur répétée sur ce point).

Signaux d’activité limitée ? Petit scanner cérébral de la droite française

Et Husson nous explique que ceux qui ont vocation à porter l’opposition sont dans les choux.

Pour une raison que j'ignore, j'ai toujours été complètement insensible à la fascination française des diplômes. Le lamentable naufrage du normalien Wauquiez (comme avant lui le normalien Juppé) suffirait à lui seul à lever mes derniers doutes (si toutefois j'en avais).

D’un coté, un pouvoir dans l’impasse, qui dérive franchement autoritaire, voire tyrannique (l’interview de Macron est hallucinante, pire que ce qu’en rapporte Boutin). De l’autre, une pseudo-opposition de gouvernement qui est d’accord avec le pouvoir sur les choix essentiels.

Bref, en France, tout va plus que bien. Encore plus ça serait vraiment trop.

Nous sommes au rouet, comme disait Montaigne.

Heureusement, il n'y a pas que la politique dans la vie. Mais personne ne peut s'en abstraire complètement : aucun homme n'est une île.

Addendum :


Heureusement, on a évité la Marine


Aucun commentaire: