jeudi, février 28, 2019

L'Euro, ce vampire.

Ça vient de tomber : l’euro a coûté 56 000 euros à chaque Français !

Depuis le temps qu'on en parle, je pense qu'il n'est plus nécessaire de s'appesantir : le mécanisme par lequel l'Euro tue les économies du sud de l'Europe est bien maitrisé par mes lecteurs (ou ceux de Charles Gave), c'est le même mécanisme par lequel l'unification italienne a tué l'économie du sud de l'Italie.

L'Euro est un problème politique : c'est la prison des peuples européens et le garde-chiourme est allemand, avec l'aide de collabos indigènes (situation historique classique).

Il est incontestable qu'il faut tuer l'Euro qui est en train de nous tuer. Comment en fait-on ?

Le problème est simple : 2/3 des Français déplorent les effets de l'Euro et seulement 1/3 veulent le faire éclater. Comment résout-on cette dissonance cognitive ? Sachant qu'il ne faut pas compter sur les politiciens, qui ont prouvé qu'ils manquaient du courage nécessaire pour affronter ce défi.

Des idées ?

Aucun commentaire: