dimanche, juillet 28, 2019

La pédophilie de gauche, c'est pas pareil.

Pourquoi ce silence médiatique sur le scandale sexuel en Italie ? Parce que cela touche le Parti Démocrate et des activistes LGBT ?

*************
Les enfants manipulés, ainsi conduits à s’éloigner voire à détester leurs parents, étaient ensuite confiés à des « foyers d’accueil » (par exemple : un propriétaire de sex-shop ou encore l’ex-partenaire homosexuelle d’une des psychologues mises en cause…) où un certain nombre d’entre eux ont subi des agressions sexuelles, bien réelles cette fois. Deux cas de viol au moins ont déjà été établis. Cet ignoble système aurait rapporté des centaines de milliers d’euros à ses instigateurs.

Au-delà des faits particulièrement atroces, c’est aussi le traitement médiatique de l’affaire qui choque de nombreux Italiens, ou plus exactement l’absence de traitement médiatique car c’est une véritable omerta qui entoure encore aujourd’hui ces faits. Ce silence gêné des « gros » médias s’explique par le profil des personnes impliquées : des élus du Parti démocrate – dont le maire de Bibbiano, Andrea Carletti –, des activistes LGBT, des thérapeutes et des membres du « monde associatif ».
*************

A l'époque où le politiquement correct n'avait pas encore congédié le réel, tout le monde savait qu'il y a une affinité entre l'homosexualité et la pédophilie (d'ailleurs, les affaires dites de pédophilie dans l'Eglise sont en réalité des affaires de pédérastie. Très peu de filles concernées).

Maintenant que le politiquement correct a triomphé du réel, on peut enfin en profiter sans retenue, sous la protection du déni de réalité.

Aucun commentaire: