dimanche, mars 29, 2020

Pourquoi le confinement ne règle rien, même sur le plan sanitaire.

Hypothèse contre hypothèse.

Le confinement est censé empêcher la propagation du virus en arrêtant la circulation des porteurs. C'est douteux parce qu'il faudrait d'une part qu'il soit respecté et d'autre part qu'il n'y ait pas besoin de sorties pour faire tourner la machine économique.

De plus, on commence à constater que le confinement a un effet négatif : les malades qui seraient traités précocement s'ils pouvaient sortir voir leur médecin de ville au premier symptôme (être testés et prescrits de la chloroquine), attendent que les symptômes s'aggravent et engorgent les hôpitaux. Et meurent.

Nous sommes victimes des mêmes modélisateurs à la con que pour le climat, avec zéro bon sens.

Et comment se passera le déconfinement ?

Ce confinement illustre à quel point nos gouvernements sont irrationnels : pour la chloroquine archi-connue, on prend mille précautions inutiles. Pour le confinement national, qui est une première très risquée et dont on n'a aucune preuve d'efficacité, on se lance tête baissée.

Nous sommes au rouet avec un gouvernement de criminels abrutis.


Aucun commentaire: