dimanche, avril 05, 2020

Jean-Dominique Michel raconte son traitement à la chloroquine et ses difficultés administratives (en Suisse).

Covid : combien de morts inutiles (et comment je me suis guéri avec l’hydroxychloroquine) ?!

Jean-Dominique Michel nous a suffisamment expliqué la corruption des systèmes de santé par Big Pharma dont des criminels comme Karine Lacombe (bin oui, refuser un médicament pour des raisons spécieuses est un crime) sont la parfaite illustration. N'y revenons pas.

Idriss Aberkane nous décrit le blocage mental des premiers la classe qui nous dirigent :



A retenir : en temps de guerre, l'information n'est parfaite que lorsque la guerre est perdue et qu'on peut compter les morts. Ceux qui attendent l'information parfaite pour agir sont des criminels.

Le mot « criminel » revient souvent dans mes billets ces temps-ci. Ce n'est pas un accident.



Aucun commentaire: