mercredi, avril 22, 2020

Le règne des Intellectuels Idiots

Commençons par une citation de Barrès :



L'affaire du virus a permis de faire sortir au grand jour une multitude d'Intellectuels Idiots. En effet, l'irruption de Raoult sur la place médiatique a posé le problème dans toute sa clarté :




Je me suis amusé sur Twitter avec un specimen gratiné qui, après trois mois d'épidémie n'a toujours pas compris (donc ne comprendra jamais) la différence entre la médecine et la recherche (grâce au confinement, j'ai du temps à perdre avec les imbéciles, négligeant le conseil de Montaigne de ne pas s'adresser aux sots), il est con comme un balai et buté comme un âne (mais probablement très diplômé).

Le nombre de Retweets et de Likes m'intéresse et m'inquiète, preuve qu'il n'est pas isolé.

Bien sûr, il y a des gens intelligents qui ont tout de suite compris (par exemple, NN Taleb, Idriss Aberkane).

Mais je suis très inquiet de la quantité et des positions de pouvoir des Intellectuels Idiots (E. Macron et E. Philippe en sont deux superbes).

Le phénomène des Intellectuels Idiots n'a rien de complexe :

1) Le développement des études secondaires, la « massification », n'a pas correspondu à une élévation proportionnelle de l'intelligence (c'est-à-dire de la capacité à comprendre le monde). Nous nous sommes donc retrouvés avec des masses d'abstracteurs de quintessence, les « manieurs de symboles », qui tiennent à distance de sécurité les réalités (sachant au fond d'eux que ce n'est pas leur truc, qu'ils ne sont pas à la hauteur, que c'est dangereux pour eux).

2) Par un mouvement inexorable, on n'a pas hissé les élèves au niveau des diplômes, mais descendu les diplômes au niveau des élèves. De plus, le mépris de toute transmission, y compris la transmission du savoir, a amené un effondrement de l'intelligence collective (un baccalauréat d'aujourd'hui vaut beaucoup moins qu'un certificat d'études d'antan).

2) Les médiocres diplômés, même quand ils se haïssent, s'unissent contre les intelligents (c'est flagrant contre Raoult). Macron a beau avoir un ego boursouflé, il sait au fond de lui qu'il a raté trois fois Normale Sup (le problème n'est pas tant de l'avoir raté trois fois que de l'avoir passé trois fois : ça montre qu'il est abruti).

Tout cela nous mène à un modèle simple : l'URSS. Des Intellectuels Idiots croient qu'ils peuvent tout prévoir et tout planifier car ils ne comprennent pas que la complexité du monde les met devant l'inconnu radical.


     

C'est particulièrement dommageable pour la France qui, par culture, offre à ces créatures néfastes un Etat tout-puissant pour développer et imposer leur nocivité.





Comment se débarrasse-t-on de notre classe politique faillie ?

Les méthodes habituelles sont la guerre et la révolution. Je ne vois ni l'une ni l'autre à l'horizon.

Aucun commentaire: