mardi, juillet 28, 2020

Notre folie à nous

Français, vous reprendrez bien une louche de jihadisme ?

On peut accuser nos dirigeants, qui, c'est vrai, méritent tous d'être fusillés séance tenante (nombreux volontaires pour faire partie du peloton d'exécution).

Mais le mal est plus profond : les Français sont tellement abrutis, déshumanisés (d'après Chesterton, l'homme est une machine à croire), ils tiennent tellement à la vie matérielle, qu'ils ne comprennent plus qu'on puisse tenir à une croyance au point d'en mourir. Ils pensent que, puisque nous sommes déjà morts, nous n'avons plus d'ennemis, que deux ou trois mamours, un psy et un téléphone portable gratos suffisent à régler le problème de gens qui ont trouvé un sens de la vie qui vaut, à leurs yeux, la peine d'en mourir.

Nous les prenons pour des fous parce que cela nous arrange, cela évite de nous poser trop de questions, parce que nous refusons de voir qu'ils sont ce que nous ne sommes plus : des hommes, même égarés.

Marq a raison d'appeler cela notre folie à nous.

Aucun commentaire: