mardi, juillet 28, 2020

La Frônce des énarques, monsieur !

La saga des décrets chloroquine et masques : erratum

*************
Cette histoire de Décrets vient de m’apporter une réponse à une énigme personnelle de 20 ans. Reçu par F Salat-Baroux (SciencePo-ENA, Conseiller Social puis Secrétaire général de l’Elysée), suite à une demande pour les chirurgiens auprès du Président Chirac, lorsque nous nous plaignions de l’appendicectomie à 95 euros, 21 jours de suivi compris, nous avions eu droit à une réponse qui nous avait laissé pantois : « Trouvez-vous normal qu’un chirurgien gagne plus qu’un énarque ? ». Je viens d’avoir la réponse : parce que si les chirurgiens agissaient comme un énarque, en changeant sans arrêt sans savoir où ils vont, le patient serait mort trois fois de suite.
*************

Aucun commentaire: