mardi, juillet 28, 2020

On n'a pas fini d'être dans la merde.

Puisqu'on en parle :


Aucun commentaire: